Poulie de métier à tisser en bronze

Catégorie : Archéologie Chine & Asie > Birmanie

Numéro de l'article : CHAS 147

Epoque : XIXe

Taille : H 16 cm (hors socle)

Etat : Très bon état

Photo (cliquez sur l'objet pour zoomer) :

Poulie de métier à tisser en bronze

Description :

Poulie de métier à tisser représentant Kinnari, créature féminine mi-humaine mi-oiseau du panthéon bouddhique. Elle est richement vêtue, les bras ouverts. Sculpture en bronze à la cire perdue.

Dans la mythologie bouddhique et la mythologie hindoue, un kinnara est un amoureux exemplaire, un musicien céleste, mi-homme mi-cheval (en Inde) ou mi-oiseau (Asie du Sud-Est). Son équivalent femelle est la kinnari.

Dans la mythologie d'Asie du Sud-Est, les kinnaris ont le haut du corps d'une femme, et les ailes, la queue et les pieds d'un cygne. Elles sont renommées pour leurs danses, leurs chants et leurs poèmes et représentent un symbole traditionnel de beauté, de grâce et d'accomplissement féminins.

Les bouddhistes birmans croient que parmi les 136 animaux des vies antérieures du Bouddha, quatre étaient des kinnaras. La kinnari est aussi un des 108 symboles présents sur la plante des pieds du Bouddha. Dans ce pays, les kinnaris n'ont pas les seins découverts.

L'expression Haute-Birmanie désigne les parties centrale et septentrionale de l'actuelle Birmanie. En 1852, après la deuxième guerre anglo-birmane, la Basse-Birmanie est annexée par les Anglais. La Haute-Birmanie reste un royaume indépendant jusqu'à la fin de la troisième guerre anglo-birmane en 1885. On appelle aussi la Haute-Birmanie «Birmanie proprement dite» ou royaume d'Ava.

Prix : CHF 550.-   /   EUR 0